Hassan Darsi

Le point zéro, 2014

Cube en bois et adhésif doré 418cm x 213cm x 213cm, substituant la statue de Charles de Gonzague,

constructeur de la ville de Charleville-Mézières

Espace public - rue piétonne

Le point zéro


Le Point zéro c’est un monument sculpté dans la pierre, situé en face de la gare de Mechelen, qui définit historiauement la situation de la ville comme lieu d’où sont parties les premières lignes de chemin de fer en Europe. Le Point zéro c’est une grande colonne supportée par une architecture pesante de briques et de béton, un étrange totem qui surplombe un passage souterrain fermé. Le Pint zéro c’est le point de départ et le point d’arrivée du projet Els Dietvorst et Hassan Darsi à Mechelen. C’est aussi le titre de ce projet.


Le projet repose sur l’approche parallèle et complémentaire des deux artistes de ce Point zéro, comme source d’un voyage commun en même temps que le prolongement des itinéraires personnels respectifs de chacun.


Après une première étape de relevé, les deux artistes entreprennent de faire «bouger» ce point fixe en le démultipliant en 1001 répliques à échelle réduite fabriquées avec la complicité d’artisans de Casablanca. Revenir ainsi à un «point zéro» de la création artistique avec le travail du moulage, revenir à «l’origine» peut-être aussi, tout simplement...

Une fourgonnette de transport «redisignée» par Hassan Darsi, à l’image de celles qui sillonnent Casablanca, transportera les 1001 répliques, soustraites au regard par autant de couvercles dorés et dispersées ensuite dans la ville à travers ses habitants, comme autant de points de rencontre, mémoire d’un original voué à disparaître dans les futurs travaux de réaménagement de la place de la gare. Le film de Els Dietvorst retracera l’histoire de ce voyage physique et mental dans le temps et l’espace. Le temps de mûrissement et d’aboutissement du projet. L’espace matériel et culturel qui sépare la Belgique et le Maroc et qui à l’arrivée se rejoint autour de l’échange artistique de deux artistes, comme le symbole d’un itinéraire partagé...


Florence Renault Darsi






Exposition réalisée avec le soutien

des artistes, de Nuit Blanche Paris, du Frac Champagne-Ardenne, de la Région Champagne-Ardenne, du musée de l’Ardenne, de l’Office régional culturel de Champagne-Ardenne, du cabinet d’architecte Eric Lenoir, de la commumauté d’agglomération Charleville-Mézières / Sedan et de la ville de Charleville-Mézières. 


Un commissariat de Mehryl Levisse, 

artiste et fondateur de balak. 

04.10.2014

balak #3

parcours dans l’espace public

08000 Charleville-Mézières - France


Rowan Corkill

Hassan Darsi

Maria Loura Estevaõ



espace temporaire d’art contemporain